GERMAINE RICHIER ( 1902 – 1959 )

Lot 3
250 000 - 300 000 €
Résultat: 200 000 €

GERMAINE RICHIER ( 1902 – 1959 )

LA SAUTERELLE, GRANDE
1955-1956
Bronze à patine foncée (fonte à cire perdue)
Signé et numéroté HC3 sur la terrasse
Cachet du fondeur «Fonderie de la plaine cire perdue» également sur la terrasse
Fonte 2013
Hauteur: terrasse comprise: 137 cm Largeur: 99 cm Longueur: 176 cm
Dark patinated bronze Signed, n° HC3, foundry stamp “ Fonderie de la Plaine, cire perdue” Cast 2013
54 x 39 x 68 5/16 inches

Provenance: Indivision Germaine Richier
Un certificat de Madame Françoise Guiter daté du 19 novembre 2013, accompagne cette oeuvre.

Expositions
- Paris, Musée d'Art Moderne de Paris, Germaine Richier rétrospective, 10 octobre - 9 décembre 1956, n°7 (plâtre original)
- Antibes, Musée Picasso, Germaine Richier, 17 juillet - 30 septembre 1959, n°105 (autre exemplaire)
- Zürich, Kunsthaus, Germaine Richier, 12 juin - 21 juillet 1963, n°28 (autre exemplaire)
- Paris, Musée Rodin, Formes humaines, IIIème Biennale internationale de sculpture contemporaine, 2 mai - 3 juin 1968, n°2 (autre exemplaire)
- Paris, Fondation Mercedes-Benz, Le mouvement de la vie, 17 novembre - ? 1971, n°42 (autre exemplaire)
- Paris, Grand Palais, Société des artistes indépendants, La femme corps et âme, 1986, photo (autre exemplaire)
- Humlebaek, Louisiana Museum of Modern Art, Germaine Richier, 13 août - 25 septembre 1988, n°37 (autre exemplaire)
 Albi, Musée Toulouse Lautrec, Les chefs d'oeuvre du Musée d'Art Moderne Louisiana, 25 juin - 11 septembre 1994 (autre exemplaire)
- Saint-Sebastien, Koldo Mitxelena Kulturenea, Les formes de l'abîme: le corps et sa représentation extrême en France, 1930-1960, 21 octobre 1994 - 15 janvier 1995, photo (autre exemplaire)
- Saint Paul de Vence, Fondation Maeght, Germaine, 5 avril - 25 juin 1996, n°89, pp. 166-167, illustré (autre exemplaire)
- Berlin, Akademie der Künste, Germaine Richier, 7 septembre - 2 novembre 1997, n°92, p.83 (autre exemplaire)
- New-York, Dominique Lévy et Galerie Perrotin, Germaine Richier, 27 février - 12 avril 2013; catalogue, pp. 115-116-117, illustré
- Berne, Kunstmuseum, Germaine Richier, 29 septembre 2013 - 6 avril 2014, pp. 128-129, illustré en couverture (autre exemplaire)
- Mannheim, Kunsthalle, Germaine Richier Retrospektive, 9 mai - 24 août 2014, pp. 128-129, illustré en couverture (autre exemplaire)

Bibliographie
- Denys Chevalier, Un grand sculpteur: Germaine Richier, Prestige Français et Mondanités, Paris, septembre 1956, n°19, pp.
- Joseph Pichard, Propos sur l'art: Germaine Richier au Musée d'Art Moderne, La Croix, Paris, 13 octobre 1956
- Denys Chevalier, Sculpture encore dans son atelier, vaste forêt de plâtres et de bronzes, germaine Richier, chef d'école, sculpte les grands mythes sylvestres, Femme, Paris, octobre-novembre 1956, pp. 81-83, illustré (plâtre original)
- Georges Limbour, La vie des arts: Le pouce de Germaine Richier, France Observateur, Paris, 1er novembre 1956
- Romuald Dor de la Souchère, Créations et récréations de Germaine Richier, in catalogue de l'exposition Germaine Richier, Musée Picasso, Château d'Antibes, 17 juillet - 30 septembre 1959, Paris, Editions Galerie Creuzeuvault
- René Barotte, Le journal des arts: Germaine Richier...a mêlé la réalité à l'imaginaire, Paris-presse-l'intransigeant, Paris, 4 août 1959, p. 6
- André Pieyre de Mandiargues, Germaine Richier, in Germaine Richier, Editions «Synthèse» Woluwe-Saint-Lambert, Bruxelles, 1959, pp. 3-8
- Peter Selz, Germaine Richier 1902-1959, in catalogue de l'exposition «New Images of Man», Museum of Modern Art, 1959, New-York, Editions Museum Of Modern Art, pp. 129-133
- Jean Cassou, Richier, Editions du temps, coll Sculpteurs modernes, Paris, 1961
- Romuald Dor de la Souchère, Préface, in Henri Creuzeuvault, Germaine Richier (1902-1959), Editions Galerie Creuzevault, Paris, juillet 1966
- Michel Conif-Lacoste, Richier, in Nouveau dictionnaire de la sculpture moderne, Editions Fernand Hazan, Paris, 1970, pp. 262-264
- Brassaï, Germaine Richier, Les artistes de ma vie, Editions Denoël, Paris, 1982, pp. 194-197
- Lionel Jianou, Gérard Xurigura et Auber Lardera, Richier Germaine, in La Sculpture moderne, Editions, Arted Editions d'art, Paris, 1982, p.178
- Pierre Restany, L'objet de la chair, in catalogue de l'exposition Les années 50, Centre Georges Pompidou, 30 juin - 17 octobre 1988, Paris, pp. 234-239
 Gilles Neret, Qu'est-ce que la sulpture moderne ?, in 30 ans d'art moderne, peintres et sculptures, Editions Nathan, Paris, pp. 114-134, photo seulement (détail)
- Florence Montreynaud, Germaine Richier, l'Ouragane, le XXème siècle des femmes, Editions Nathan, Paris, 1989, pp.366-367

Georges Limbour perçoit «...une femme-sauterelle qui, dans une position humaine, assise, mais prête à bondir, allie l'élégance féminine à celle de l'insecte sauteur. Le visage évoque bien ces têtes d'insectes dont certaines, comme celle de la mante, rappellent le visage humain, mais avec une expression qui nous reste fermée et assez menaçante (*)». Il précise sa description dans un autre texte, contemporain du premier: «...Cet être imaginaire, en plâtre, était assis, presque accroupi, ses longs bras, terminés par de fortes mains menaçantes ouvertes, tendus, soutenus par les puissants genoux des membres inférieurs. Il y avait dans son visage humain une expression ardente et tendue (**).».

* Georges Limbour: «Quelques sculptures de Germaine Richier», Action, 5 septembre 1947
** Georges Limbour: «Visite à un Sculpteur», Arts de France, n° XVII-XVIII, 1947
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue